Cet article date de plus de deux ans.

Île-de-France : la vie d'un hikikomori, reclus du monde depuis trois ans

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Témoignage de Andréas Saad, un hikikomori. Il est victime de crises d'angoisses, comme des dizaines de milliers d'adolescents et jeunes adultes en France. Il vit reclus depuis trois ans.
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Témoignage de Andréas Saad, un hikikomori. Il est victime de crises d'angoisses, comme des dizaines de milliers d'adolescents et jeunes adultes en France. Il vit reclus depuis trois ans.

Andréas Saada est un hikikomori. Un phénomène identifié au Japon en 1990. Il vit en retrait du monde depuis trois. "C'est pas la première fois, les crises d'angoisses je connais, mais celle-ci était plus violente que les autres. J'étais au lit, ma main était sur un fauteuil (...), et à ce moment-là j'ai eu une grosse crise d'angoisse qui est venue", se souvient Andréas Saada. "Dès que je sortais de ce lit, il y avait un danger", précise-t-il. "À ce moment-là, je suis incapable de manger quoi que ce soit".

Les angoisses sont toujours là

En France, on parle de "retrait social". Des dizaines de milliers d'adolescents et de jeunes adultes seraient concernés. "Au bout de trois ou quatre mois, je vais d'abord commencer à aller sur le palier, descendre un étage, descendre un nouvel étage. À chaque fois je me teste pour savoir si tout cela est fini, mais les angoisses sont toujours là", explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.