Séisme au Japon : les autorités confirment la mort d'au moins quatre personnes, la menace de tsunami "écartée"

De puissants séismes ont frappé lundi le centre du Japon, causant d'importants dommages et entraînant un tsunami de plus d'un mètre de haut par endroits.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une voiture écrasée par un toit après le séisme qui a touché le Japon, le 1er janvier 2024. (TSUBASA NARISHIMA / YOMIURI / AFP)

Les autorités japonaises ont confirmé la mort d'au moins quatre personnes après le puissant séisme qui a secoué la Japon, a rapporté mardi 2 janvier l'agence de presse Kyodo. L'agence météorologique japonaise (JMA) a comptabilisé plus de 50 séismes de magnitude égale ou supérieure à 3,2 en l'espace de quatre heures dans la péninsule de Noto, au nord du département d'Ishikawa, qui borde la mer du Japon.

Le plus important d'entre eux est survenu à 16h10 (7h10 GMT) à la pointe nord-est de la péninsule. Initialement annoncé à 7,4, sa magnitude a rapidement été révisée en hausse : 7,5 selon l'Institut de géophysique américain USGS, 7,6 selon la JMA. Cette secousse a été ressentie jusqu'à Tokyo, située à plus de 300 km à vol d'oiseau de Noto.

Les Etats-Unis prêts à apporter leur aide

Une alerte au tsunami a été aussitôt déclenchée par la JMA, avertissant initialement que des vagues allant jusqu'à cinq mètres de haut étaient à craindre. L'agence a abaissé plus tard ce niveau maximum théorique à trois mètres. La menace de tsunami est elle "largement écartée", a plus tard déclaré le Centre d'alerte aux tsunamis dans le Pacifique, basé à Hawaï.

"Mon administration est en contact avec les responsables japonais et les Etats-Unis se tiennent prêts à fournir toute aide nécessaire au peuple japonais", a de son côté affirmé le président américain dans un communiqué, rappelant que le Japon et les Etats-Unis étaient "de proches alliés".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.