Japon: les militaires américains privés d'alcool à Okinawa

L'exaspération des habitants d'Okinawa vis-à-vis du comportement des soldats américains, stationnés sur l'île, est encore montée d’un cran. Un officier en état d’ébriété au volant de sa voiture a blessé deux personnes. Ce fait divers intervient après le meurtre et le viol d’une Japonaise. Furieux, les Okinawais préparent une grande manifestation...


La réaction de l’US Navy n’a pas tardé. Les Marines ont désormais l’interdiction de consommer de l’alcool à l’intérieur comme à l’extérieur de leur base. Cette décision est tombée après une nouvelle affaire, qui vient de raviver la fureur des habitants de l’île subtropicale d’Okinawa: le week-end du 4-5 juin 2016, un officier de la marine en état d’ébriété circulant au volant de sa voiture a fauché deux personnes, en blessant une grièvement, selon la police locale.

Ce n’est pas la première fois que des faits divers impliquant des marines se produisent à Okinawa, île qui abrite les deux tiers des troupes américaines déployées sur l'archipel. La majorité des Okinawais déplorent la recrudescence de «crimes et délits perpétrés par les militaires américains qui ne sont pas jugés par un tribunal japonais», dénonçait l’Okinawa Times, cité par Courrier International, après l’agression mortelle d’une Okinawaise par un ex-marine américain, fin mai. 

Le décès de cette Japonaise avait conduit le président américain, Barack Obama, à exprimer ses «profonds regrets», la veille d'un sommet du G7 au Japon et deux jours avant sa visite à Hiroshima. M. Obama avait alors tenu à «souligner que les Etats-Unis sont consternés par tout crime violent qui aurait pu être commis par du personnel américain», assurant Tokyo de la coopération totale de Washington à l'enquête.

Quelque 5.900 délits et crimes ont été commis par les militaires et le personnel des bases américaines dans la préfecture d'Okinawa entre 1972 et 2015, dont 26 meurtres, 139 viols et près de 400 cambriolages, selon les statistiques de la police locale.



Les Okinawais, soutenus par le gouverneur Takeshi Onaga, sont mobilisés depuis plusieurs années contre un projet de transfert de la base aérienne américaine de Futenma vers la région côtière peu peuplée d'Henoko. Mais le gouvernement nippon, face à la montée en puissance de la Chine sur le plan militaire, fait tout pour renforcer son alliance avec les Etats-Unis et retrouver un rôle militaire mondial

«Pendant des décennies, nous avons bénéficié de liens forts avec le peuple japonais», a rappelé le commandant Matthew Carter dans un communiqué cité par l'AFP. «Il est impératif que chaque marin comprenne que nos actions ont un effet sur cette relation et sur l'alliance américano-japonaise dans son ensemble», a-t-il ajouté en annonçant qu'il privait d'alcool ses marines pour une durée indéterminée.

Malgré sa petite superficie Okinawa héberge plus de la moitié des 47.000 GI's basés sur l'archipel, dont un important contingent de marines.