Japon : le risque de tsunami écarté

Le Japon a été frappé par un second tremblement de terre ce 15 avril. Retour sur les dégâts.

FRANCE 3

Le Japon a été frappé par un deuxième tremblement de terre en l'espace de 24 heures. Un avis de risque de tsunami avait été émis, il a été levé vendredi soir. Jeudi 14 avril, aux alentours de 21 heures, la terre commence à trembler à Kumamoto (Japon). Un séisme puissant de magnitude 6,5 suivi de 134 répliques. Des dizaines de bâtiments s'effondrent et des maisons sont ravagées par les incendies. Dans les décombres, les sauveteurs recherchent des survivants. Par milliers, les habitants se réfugient dans les rues et s'enveloppent dans des couvertures pour y passer la nuit. 

20% des séismes mondiaux

Au lever du jour, le Japon découvre l'ampleur des dégâts. Vendredi des usines sont restées à l'arrêt et 12 000 foyers sont toujours privés d'électricité. Un peu partout, la solidarité s'organise. Vendredi soir, plusieurs milliers de sinistrés passeront la nuit dans des centres d'accueil. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques subit chaque année 20% des séismes les plus puissants de la planète.
Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme nettoie devant sa maison, dans la région de Kumamoto (Japon), qui s\'est effondrée après un séisme, le 15 avril 2016.
Une femme nettoie devant sa maison, dans la région de Kumamoto (Japon), qui s'est effondrée après un séisme, le 15 avril 2016. (KAZUHIRO NOGI / AFP)