Japon : Fukushima, sept ans après la catastrophe

Il y a sept ans au Japon, un puissant tremblement de terre suivi d'un tsunami provoquait la catastrophe nucléaire de Fukushima. Tous les 11 mars, le pays se fige pour honorer ses plus de 20 000 morts.

Voir la vidéo
France 3

14h46 ce dimanche, comme tous les ans à cette heure, la vie s'arrête au Japon. En mémoire des milliers de personnes disparues au cours d'une des plus grandes catastrophes qu'aie connue le pays. Il y a sept ans, un séisme de 9 sur l'échelle de Richter provoque un puissant tsunami. La côte nord-est du Japon est balayée par des vagues géantes. Plus de 20 000 personnes périssent noyées. La centrale nucléaire de Fukushima, construite en bord de mer, ne résiste pas. Ses réacteurs entrent en fusion.

Les mesures de Tepco contestées

160 000 personnes sont évacuées pour fuir les radiations. Les déplacés peinent à rentrer en dépit de la levée des interdictions. Dans la centrale, les travaux de décontamination continuent. Pour empêcher l'écoulement d'eau irradiée, l'exploitant Tepco a construit un mur de terre gelée. Le dispositif est contesté, tout comme l'édification d'un mur de 12,5 m de haut en bordure de littoral. Un mur à 13 milliards de dollars qui ne permet pas de panser les plaies de cette région meurtrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux hommes se recueillent près de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), le 11 mars 2014, trois ans après le séisme et le tremblement de terre qui avaient frappé le littoral.
Deux hommes se recueillent près de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), le 11 mars 2014, trois ans après le séisme et le tremblement de terre qui avaient frappé le littoral. (YOSHIKAZU TSUNO / AFP)