Fuite de 300 tonnes d'eau radioactive à Fukushima

Le gouverneur de la préfecture de Fukushima a évoqué une "urgence nationale", et a convoqué une réunion extraordinaire de responsables de la région.

Le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), le 11 juin 2013.
Le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), le 11 juin 2013. (YOMIURI / AFP)

Nouvel incident à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, au Japon. Quelque 300 tonnes d'eau fortement radioactive ont fui de l'un des réservoirs de stockage de l'établissement, a annoncé le groupe Tepco, opérateur de la centrale, mardi 20 août. Yuhei Sato, gouverneur de la préfecture de Fukushima, a évoqué une "urgence nationale". Il a annoncé que les autorités locales surveilleraient la situation et convoqué une réunion extraordinaire de responsables de la région. Des mesures pourraient être prises, a-t-il précisé, alors que la fuite est toujours en cours.

Le problème est effectivement grave. L'eau contaminée qui est en train de s'échapper de la centrale est si contaminée qu'une personne se tenant à 50 centimètres recevrait en une heure une radiation cinq fois supérieure au niveau annuel maximum toléré au Japon pour les employés du secteur nucléaire. Concrètement, une telle radioactivité rendrait une personne malade après 10 heures, avec des nausées et une chute du nombre des globules blancs.

Première alerte depuis la catastrophe de 2011

L'opérateur a précisé que la fuite n'avait pas de rapport avec une série d'incidents semblables, rapportés au cours des dernières semaines. Après l'avoir nié pendant des mois, l'opérateur a admis en août que de l'eau contaminée s'échappant des réservoirs souterrains s'écoulait dans l'océan Pacifique.

Tepco est conforté par l'autorité de régulation nucléaire japonaise. Elle a classé au niveau 1 l'incident sur l'échelle internationale des événements nucléaires qui en compte 7. Reste que c'est la première fois depuis la catastrophe que l'autorité de sûreté nucléaire nippone diffuse une alerte Ines.