Après des mois d'hostilité, les Japonais se sont finalement pris aux "Jeux" : "J’ai vraiment apprécié, c’était prenant !"

Alors que les Jeux olympiques de Tokyo se terminent dimanche, les Japonais, qui s'y opposaient largement au vu des sondages, ont finalement été séduits grâce, notamment, aux performances des athlètes nationaux.

Article rédigé par
Farida Nouar - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des Japonais posent fièrement devant les anneaux olympiques, à l'occasion des JO de Tokyo, 7 août 2021. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Les Jeux olympiques de Tokyo se terminent dimanche 8 août. La cérémonie de clôture est prévue à 20 heures heure locale, 13 heures en France. Pendant des mois, les sondages ont montré une forte opposition de la population japonaise à la tenue de ces olympiades. Pourtant, cette hostilité a faibli au fur et à mesure de la compétition. Et aujourd’hui alors que sonne la fin de ces JO, les Japonais semblent bien s'être finalement pris aux "Jeux".

Il suffit d'ailleurs de faire un tour dans les boutiques officielles qui vendent des produits dérivés des Jeux pour le constater. Les casquettes, mugs, porte-clefs, et autres serviettes à l'effigie des mascottes Miraitowa et Someity se vendent comme des petits pains. Masonori sort de l’une de ces boutiques, nichée dans une tour du quartier de Ginza. "J’ai acheté un T-shirt blanc où il est écrit Tokyo 2020 !", explique-t-il fièrement. 

Boudés au début des JO de Tokyo, les produits dérivés font désormais recette au Japon. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Au départ, il ne voulait pas entendre parler des JO mais il a changé d’avis. "Après la cérémonie d’ouverture, j’ai regardé les épreuves à la télévision tous les jours. J’ai vraiment apprécié, c’était prenant !, raconte-t-il. 

"Avant je mélangeais tout : la pandémie, le gouvernement et les JO. J’avais peur. Mais en fait j’aurais du tout séparer : la politique d’un côté et les JO de l’autre."

Masonori, habitant de Tokyo

franceinfo

Comme Masonori, plus de la moitié des foyers à Tokyo ont suivi la cérémonie d’ouverture à la télévision. Et aujourd'hui, avant la cérémonie de clôture, de nombreux habitants viennent se faire prendre en photo devant les anneaux posés sur une pelouse non loin du stade, qui leur est interdit d’accès. Dans la file d’attente qui s'allonge devant le symbole olympique, Ayako fait la queue avec sa fille. "Les athlètes japonais ont remporté beaucoup de médailles alors je suis venue me faire prendre en photo devant les anneaux olympiques pour célébrer cela ! Si la cérémonie de clôture était ouverte au public, j’y serais bien allée", confie-t-elle.

L'influence du succès des athlètes japonais

Ce sont bien les performances des athlètes nationaux qui ont en partie fait basculer certains anti-JO. Dimanche matin, à quelques heures de la clôture, ils comptaient pas moins de 58 médailles dont 27 en or, soit la troisième meilleure performance derrière les États-Unis et la Chine. Hideki n’était ni pour ni contre, mais le jeune homme a tout de même pris un selfie devant les anneaux. "Il n’y avait pas eu de JO au Japon depuis longtemps et je ne sais pas si j’aurai l’occasion de revivre cela dans ma vie donc je veux garder un souvenir", témoigne-t-il.

Un peu plus loin, Atsuko et son mari multiplient les poses devant le symbole olympique. Même si ces JO se sont tenus à huis clos, elle est heureuse de les avoir vécus. "J’aurais bien voulu entrer dans les stades mais ce n’était pas le bon moment avec la pandémie. Le gouvernement a pris une bonne décision. On a seulement pu regarder les JO à la télévision mais ça nous a suffi et on est heureux que les Jeux aient pu avoir lieu à Tokyo." Les Jeux paralympiques débuteront quant à eux le 24 août, toujours à Tokyo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Japon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.