Silvio Berlusconi règle ses comptes avec Nicolas Sarkozy dans sa biographie

Le livre était très attendu. Cette biographie est la seule que "il Cavaliere" a autorisée. Pour cause, l'ancien dirigeant italien n'épargne personne.

FRANCE 2
La biographie de Silvio Berlusconi "My Way" est sortie en librairie. Dans ce livre l'ancien président du Conseil italien n'hésite pas à égratigner plusieurs personnalités politiques dont Angela Merkel et Nicolas Sarkozy. "Concernant Angela Merkel par exemple, il raconte qu'il lui offrait assez souvent des bijoux de grande valeur et que celle-ci ne les refusait pas. Concernant Nicolas Sarkozy, c'est pire parce qu'au-delà des divergences politiques, on sent qu'il y a dans cette biographie une rancoeur tenace", rapporte François Beaudonnet en direct de Rome.

Des divergences politiques et personnelles

La relation explosive entre Berlusconi et Sarkozy est racontée dans la biographie par le journaliste américain Alan Friedman. Tout bascule lors d'un sommet européen à Bruxelles. Silvio Berlusconi raconte : "Je veux saluer Nicolas, mais il me fixe et il refuse de me serrer la main. Je me suis dit : 'Quel crétin, quelle arrogance !' Personne ne s'est jamais comporté comme ça avec moi". Il est vrai que sur le plan politique les deux hommes s'opposent complètement, mais c'est sur le point personnel que "il Cavaliere" lâche les critiques les plus acerbes : "Il était obsédé par l'argent, il enviait ceux qui étaient fortunés. Il était jaloux parce que j'étais riche et lui non".

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Silvio Berlusconi participe à une émission de télévision, le 26 mai 2015, à Rome (Italie).
Silvio Berlusconi participe à une émission de télévision, le 26 mai 2015, à Rome (Italie). (LUIGI MISTRULLI/SIPA)