Pier Luigi Bersani, chef de la gauche italienne, renonce à former un gouvernement

A défaut de majorité parlementaire stable pour le soutenir, il a annoncé sa décision jeudi, après avoir rencontré le président italien, Giorgio Napolitano.

Pier Luigi Bersani, le chef de la gauche italienne, lors de sa conférence de presse au palais présidentiel, le 28 mars 2013, à Rome (Italie).
Pier Luigi Bersani, le chef de la gauche italienne, lors de sa conférence de presse au palais présidentiel, le 28 mars 2013, à Rome (Italie). (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Pier Luigi Bersani a jeté l'éponge face à une mission qui s'annonçait quasi-impossible. Le chef de file de la gauche italienne a annoncé, jeudi 28 mars, avoir renoncé à former un gouvernement, faute d'avoir pu constituer une majorité parlementaire stable pour le soutenir. "Les discussions [avec les autres formations politiques] n'ont pas abouti", a-t-il déclaré à la presse, juste après avoir rencontré le président italien, Giorgio Napolitano. Ce dernier a annoncé qu'il allait lancer "directement ses propres consultations".