"Le terrain est très difficile d'accès" : un Français de 27 ans porté disparu dans le sud de l'Italie

Le jeune homme de 27 ans est parti faire une randonnée, vendredi 9 août, à Policastro, dans la province de Salerne. Le lendemain, il a contacté les secouristes italiens, indiquant avoir fait une grave chute. Il n'a toujours pas été retrouvé. 

Le Français a disparu à proximité de Policastro (province de Salerne), dans le sud de l\'Italie. 
Le Français a disparu à proximité de Policastro (province de Salerne), dans le sud de l'Italie.  (GOOGLE MAPS)

Cela fait six jours qu'il n'a pas donné signe de vie. Simon Gautier, un Français de 27 ans, a disparu vendredi 9 août à proximité de Policastro, une commune côtière de la province de Salerne située à 180 km au sud de Naples, rapportent ses proches, jeudi 15 août, à franceinfo, et confirmé par une source diplomatique.

Le jeudi 8 août, Simon Gautier a quitté Rome, où il est étudiant en histoire de l'art, pour entreprendre une randonnée, seul, à Policastro. Contactée par franceinfo, la mère du jeune homme, Delphine Godard, explique qu'il serait tombé au cours de cette excursion en terrain escarpé. Vendredi, à 9 heures, il a réussi à joindre les secouristes, leur laissant ce message : "Je suis tombé d'une falaise, j'ai les jambes cassées, aidez-moi, je vois la mer mais je ne sais pas où je suis."  

D'après La Repubblica (en italien), les recherches n'ont démarré qu'à la nuit tombée. Un hélicoptère aurait ensuite été dépêché sur place le samedi matin. Sans succès, le jeune homme restant introuvable. "Nous n'avons été prévenus que lundi" de sa disparition, souffle de son côté la mère de Simon Gautier. "Le terrain est très difficile d'accès. Les secours locaux, même s'ils se mobilisent énormément pour nous aider, ne sont pas assez nombreux", poursuit-elle. Quinze amis du jeune homme sont également sur place, auprès de la famille, afin de prendre part aux recherches.

Drones et hélicoptères

"C'est long, vu le degré d'urgence. On est à plus de sept jours... Il faut qu'on nous aide. Il faut qu'il y ait plus d'hommes sur le terrain", lance Delphine Godard. "Sitôt informés de sa disparition, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et l'ambassade de France à Rome se sont pleinement mobilisés pour retrouver notre compatriote", assure le Quai d'Orsay, sollicité par franceinfo. 

Les autorités italiennes "déploient d'importants moyens matériels et humains", ajoute le Quai d'Orsay, citant "des survols par hélicoptère et drone, le recours à des équipes de spéléologues, la mobilisation de volontaires et la reconnaissance depuis la mer".