Italie : une gestion archaïque du système ferré

Après la collision entre deux trains dans la région des Pouilles en Italie, la population est sous le choc.

FRANCE 3

Comment deux trains ont-ils pu se retrouver sur la même voie unique alors qu'ils roulaient à 100km/heure, et ainsi se percuter ? L'Italie tente depuis 24 heures de répondre à cette question, au lendemain d'un accident qui a coûté la vie à 23 personnes, à Corato dans la région des Pouilles.

La colère comme réaction

Pour réguler le trafic sur la voie où a eu lieu l'accident, pas de signalisation automatique. "Les chefs de gares doivent se mettre d'accord par téléphone pour laisser passer un train dans une direction ou dans l'autre", indique le journaliste. Un système dangereux selon un ancien conducteur, habitué de cette voie. Selon lui, la seule mesure de sécurité prise est la suivante : attendre qu'un train arrive à sa prochaine gare, avant d'en faire partir un second. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'erreur humaine serait privilégiée. Une erreur qui aurait pu être évitée, l'Union européenne ayant débloqué des fonds en 2012 pour mettre en chantier le doublement de la voie. Un chantier jamais engagé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Collision frontale de deux trains près de la ville italienne d\'Andria, dans la région des Pouilles, le 12 juillet 2016
Collision frontale de deux trains près de la ville italienne d'Andria, dans la région des Pouilles, le 12 juillet 2016 (ITALIAN FIREFIGHTERS PRES/SIPA / ITALIAN FIREFIGHTERS PRESS / AGF)