Italie : le Premier ministre, Giuseppe Conte, va démissionner mardi pour tenter de former un nouveau gouvernement

Le retrait de la coalition au pouvoir du petit parti de Matteo Renzi, Italia Viva, a fait perdre sa majorité parlementaire au dirigeant italien.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre, Giuseppe Conte, au palais Chigi, siège de la présidence du Conseil des ministres italien, le 26 janvier 2021. (TIZIANA FABI / AFP)

Il part en quête d'une nouvelle majorité. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a annoncé lundi 25 janvier qu'il allait présenter mardi sa démission et celle de son gouvernement. En cause : la défection d'un parti pivot pour son actuelle coalition, Italia Viva.

Le président du Conseil italien espère ainsi obtenir un mandat du président de la République, Sergio Mattarella, pour tenter de former un nouveau gouvernement, le troisième depuis 2018. Le premier était le fruit d'une alliance entre le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et la Ligue de Matteo Salvini, mouvement d'extrême droite, et le second a été formé en septembre 2019 par le M5S, le Parti démocrate (PD) et plusieurs petites formations centristes, dont Italia Viva, la formation de Matteo Renzi.

La crise politique a justement été déclenchée par l'ex-Premier ministre (2014-2016), qui a retiré Italia Viva de la coalition au pouvoir après des semaines de critiques sur la gestion de la crise sanitaire et les plans de dépenses économiques de Giuseppe Conte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.