Italie : le faible taux de fécondité pose problème

Publié Mis à jour
Italie : le faible taux de fécondité pose problème
Article rédigé par
A.Mikoczy, F.Crimon - franceinfo
France Télévisions

Dans la Botte et particulièrement en Sardaigne, les Italiens ne font plus d'enfant. Le gouvernement a mis en place une prime de 250 euros par enfant jusqu'à 21 ans pour les encourager à en avoir davantage.

La Sardaigne est une région sans enfants, moins d’un par famille en moyenne. Désormais cela se voit même dans les villes. Giuseppe Scarpa est retourné dans l’école où il était enseignant. Le groupe scolaire a dû fermer il y a quelques années, faute d’élèves. "En peu de temps on est passés de 80 enfants dans le secteur scolaire à a peine une vingtaine. C’est une très forte baisse", déplore-t-il. L’école est récente, bien équipée mais désormais inutile.

250 euros de prime par enfant

Les clubs de sport, les commerces et toute l’activité économique souffre de cette absence de jeunes. Il y a en Sardaigne presqu’autant de retraités que d’actifs. "A 19h il n’y a presque plus personne dans les rues. Il n’y a plus de vie sociale", explique une habitante. Depuis le 1er juillet en Italie, toutes les familles reçoivent une prime de 250 euros par mois et par enfant jusqu’à 21 ans. Les élus locaux, eux, redoublent d’effort pour trouver des stratégies pour le futur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.