Italie : l'Etna s'effondre lentement et fait craindre un tsunami en Méditerranée

Sous l'effet de la gravité, le volcan sicilien s'enfonce de "plusieurs centimètres par an" dans la mer Ionienne.

L\'Etna en éruption, le 17 mars 2017, vu depuis une plage de Catane (Italie).
L'Etna en éruption, le 17 mars 2017, vu depuis une plage de Catane (Italie). (SALVATORE ALLEGRA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le volcan le plus actif d'Europe risque-t-il de provoquer un tsunami en Méditerranée ? Des chercheurs allemands et italiens ont révélé, mercredi 10 octobre, dans une étude publiée dans la revue Science Advances (en anglais) que le flanc sud-est de l'Etna, en Sicile, s'enfonçait de "plusieurs centimètres par an" dans la mer Ionienne, sous l'effet de la gravité.

"Nous ne pouvons pas exclure que ce mouvement du flanc évolue en effondrement catastrophique", écrivent-ils, évoquant un danger "bien plus grand que précédemment envisagé""Le déplacement soudain de grandes quantités de matière peut provoquer des tsunamis aux effets dévastateurs", rappellent-ils. Les volcanologues mettent également en garde contre une "sous-estimation" des risques d'effondrement de flancs d'autres volcans de la planète.

"Si une partie du volcan venait à s'effondrer, il y aurait suffisamment de matière pour provoquer un tsunami dans tout l'est de la Méditerranée", prévient le volcanologue et physicien français Mathieu Gouhier, interrogé par Le Monde sur cette étude. Un tel phénomène se serait déjà produit il y a 8 000 ans, allant jusqu'à toucher les côtes d'Israël, selon une précédente étude mentionnée par le quotidien.