Cet article date de plus de huit ans.

Italie. Bersani élu candidat de la gauche au poste de chef du gouvernement

Le chef du Parti démocrate a battu au second tour des primaires le maire de Florence Matteo Renzi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pier Luigi Bersani, le chef du Parti démocrate italien, célèbre sa victoire aux primaires de centre gauche, le 2 décembre 2012, à Rome. (ANDREAS SOLARO / AFP)

EUROPE - Pier Luigi Bersani a été élu dimanche 2 décembre candidat du centre gauche italien au poste de chef du gouvernement pour les élections de 2013. Le leader du Parti démocrate (PD) a battu au second tour des primaires son adversaire Matteo Renzi. Pier Luigi Bersani a remporté 60,8% des voix contre 39,1% à son adversaire après le dépouillement des suffrages dans deux tiers des bureaux.

Cette large victoire a été immédiatement reconnue par Matteo Renzi. "Il était justifié de tenter sa chance et cela a été beau de le faire avec vous. Merci de tout mon cœur à vous tous", a écrit Matteo Renzi sur Twitter en s'adressant à ses partisans. "Je viens à peine d'appeler Bersani pour le féliciter. Cela a été une victoire nette, félicitations et bonne chance", a-t-il déclaré dans la soirée.

Bien placé pour succéder à Monti

Le vainqueur a rendu hommage au maire de Florence, âgé de 37 ans. "Je reconnais à Renzi une présence forte et rafraîchissante dans les primaires, il a apporté une grande contribution pour donner un sens à ce scrutin", a admis Pier Luigi Bersani. "Maintenant, notre prochain défi est de gagner sans raconter de contes à dormir de debout" aux Italiens, a-t-il poursuivi devant ses sympathisants à Rome, réunis dans un théâtre pour fêter sa victoire.

Pier Luigi Bersani, 61 ans, a de bonnes chances de succéder à l'actuel chef du gouvernement Mario Monti à l'issue des législatives prévues entre mars et avril 2013. En effet, tous les sondages donnent depuis des mois le Parti démocrate en tête des intentions de vote. Selon deux enquêtes d'opinion récentes, le PD est crédité de 30% à 33% des intentions de vote, loin devant le Mouvement cinq étoiles du blogueur Beppe Grillo (de 17% à 19%) et encore plus loin devant le Peuple de la liberté (PDL) de Silvio Berlusconi (14% à 16%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.