Éruption du Stromboli : "Le risque zéro n'existe pas", explique un volcanologue

Une forte éruption sur l'île volcanique de Stromboli, dans l'archipel italien des Eoliennes au nord de la Sicile, a tué un randonneur mercredi.

L\'éruption volcanique sur l\'île de Stromboli, au nord de la Sicile, le 3 juillet 2019.
L'éruption volcanique sur l'île de Stromboli, au nord de la Sicile, le 3 juillet 2019. (GIOVANNI ISOLINO / AFP)

"La nature a toujours raison", a rappelé, mercredi 3 juillet sur franceinfo, le volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff, après la forte éruption sur l'île volcanique de Stromboli, au nord de la Sicile, et qui a tué un randonneur. "Le risque zéro n'existe pas. Il faut être très vigilant." Il appelle les randonneurs à la "prudence". Le Stromboli est l'un "des volcans les plus populaires en Europe. Il attire des touristes", il est donc "difficile de limiter les randonnées. C'est un volcan qui se visite pas mal, que les gens aiment voir". Selon Jacques-Marie Bardintzeff, il serait "dommage" de l'interdire. "Le bon sens, c'est d'attendre plusieurs jours" pour retourner randonner près du volcan.

En période normale, les bombes volcaniques sont projetées à 100 mètres de hauteur, parfois 200 mètres. Là on parle de hauteur de 2 kilomètres. Cela change tout en risque humain et matériel.Jacques-Marie Bardintzeffà franceinfo

L'éruption du Stromboli de mercredi était "spectaculaire, dangereuse", admet Jacques-Marie Bardintzeff. Mais c'est une éruption "normale pour lui", qu'il fait "une fois tous les six ans". S'il est devenu "plus explosif", c'est qu'il y a "plus de gaz qui s'est accumulé dans le réservoir", explique le volcanologue.

Ce genre d'éruption ne peut pas être anticipé, affirme Jacques-Marie Bardintzeff. "On peut suivre la montée du magma. Mais comme le Stromboli est toujours actif, il est toujours en vibration. Rien ne permet de dire que, du jour au lendemain, il va faire une éruption plus importante que d'habitude."