Viaduc de Gênes : les rescapés témoignent

Au lendemain du drame qui a coûté la vie à au moins 39 personnes, les rescapés de l'effondrement du pont Morandi à Gênes (Italie) témoignent.

FRANCE 2

Certains se sont arrêtés à quelques mètres seulement du précipice. Mardi 14 août, un tronçon de l'autoroute A10, au niveau du pont Morandi, s'est effondré, entraînant de nombreux automobilistes dans sa chute. Un bilan provisoire fait état de 39 morts et les recherches se poursuivent pour trouver les survivants. D'autres ont déjà pu s'en sortir. Un homme qui venait de sortir du tunnel qui mène au pont explique ce qu'il a vécu : "J'étais la dernière voiture avant celles qui sont tombées. Si la dernière voiture m'avait touchée, j'aurais fini en bas avec tous les autres." Il a pu rapidement s'enfuir.

"J'ai entendu la route tombée et je suis tombée avec elle"

D'autres n'ont pas pu s'enfuir et ont fait une chute de 45 mètres. "Je me souviens de la route qui s'écroule. J'ai entendu un bruit sourd, j'ai entendu la route tomber et je suis tombée avec elle. Mais après j'ai eu la chance d'atterrir, je ne sais pas trop où", détaille un autre rescapé. Sa voiture s'est encastrée dans des blocs de béton qui ont formé une protection autour de lui. Des Français se trouvaient aussi sur le pont. Trois d'entre eux sont morts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les secouristes ont passé la nuit de mardi 14 à mercredi 15 août à fouiller les décombres pour trouver des survivants à Gênes, en Italie (2018).
Les secouristes ont passé la nuit de mardi 14 à mercredi 15 août à fouiller les décombres pour trouver des survivants à Gênes, en Italie (2018). (FEDERICO SCOPPA / AFP)