Italie : inauguration du nouveau pont à Gênes

Le viaduc de Gênes (Italie) a été inauguré lundi 3 août. Il symbolise la renaissance de tout un pays, deux ans après la tragédie qui avait fait 43 morts. Mais les familles de victimes ont boudé l’inauguration.

L’hymne national résonne, avec, en fond, d’immenses drapeaux aux couleurs de l’Italie et de Gênes. Tout un pays attendait ce moment. Sous le regard du public installé sous le viaduc juste terminé, la cérémonie s’ouvre avec les noms des 43 victimes de l’effondrement du 14 août 2018. Le pont San Giorgio, du nom du saint protecteur de la ville, remplace le pont Morandi. Le président de la République et le Premier ministre sont symboliquement les premiers à y marcher.

Une cérémonie sans les familles des victimes

Les familles des victimes ont refusé de participer à cette inauguration, trop festive selon elles. Pas question d'oublier que le pont Morandi s’est sans doute effondré à cause de négligences dans l’entretien. Un sentiment partagé par les sinistrés qui ont perdu leur logement dans la catastrophe. L’enquête sur les responsabilités de l’effondrement n’est pas terminée, mais les manquements de l’entreprise chargée de la gestion de l’édifice ont déjà été révélés.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue du pont San Giorgio lors son inauguration à Gênes (Italie), lundi 3 août 2020.
Une vue du pont San Giorgio lors son inauguration à Gênes (Italie), lundi 3 août 2020. (LUCA ZENNARO / POOL / AFP)