Italie : il y a un an, le pont Morandi de Gênes s'effondrait

Le 14 août 2018, l'effondrement du viaduc de Gênes, en Italie, avait fait 43 morts. Depuis, le pont a été démoli et des centaines d'habitants relogés, mais un an après, la blessure est toujours vive.

France 3

Une immense montagne de gravats se trouve en plein cœur de la ville de Gênes, en Italie. C'est tout ce qu'il reste du pont Morandi. Nous sommes le 14 août 2018. Le viaduc s'effondre et fait 43 morts. Il est totalement détruit le 28 août dernier. Des images insupportables pour Graziella Crosa et Gabriele Bonfanti. Avant d'être évacué, le couple habitait à 100 mètres seulement du géant de béton. "Pour moi qui suis né ici, c'est comme voir une personne qui nous a quittés", explique en larmes Graziella Crosa. Pendant un an, le couple a été logé dans un hôtel, puis dans un appartement qu'ils louent désormais à plusieurs kilomètres de leur quartier.

Nouveau pont au printemps 2020

Plus de 600 personnes ont dû ainsi quitter leur logement. Au pied de l'ancien pont, il y a moins d'habitants et des routes coupées qui isolent des quartiers du reste de la ville. La chute du pont a eu des conséquences économiques. Des commerçants ont dû fermer boutique. Sur le chantier du futur pont, on travaille jour et nuit. L'ouvrage de plus d'un kilomètre de long doit être livré dans moins d'un an au lieu de deux. 450 proches des victimes, le président de la République et des membres du gouvernement se rassembleront mercredi 14 août près du futur pont, symbole de la renaissance de Gênes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pont Morandi, à Gênes (Italie), est dynamité, le 28 juin 2019.
Le pont Morandi, à Gênes (Italie), est dynamité, le 28 juin 2019. (VINCENZO PINTO / AFP)