Cet article date de plus de trois ans.

Gênes : la société gestionnaire du viaduc débloque des fonds

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Gênes : la société gestionnaire du viaduc débloque des fonds
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Au moment où les obsèques des victimes du viaduc de Gênes (Italie) étaient célébrées, les secouristes ont découvert quatre nouveaux corps dans les décombres, ce qui porte à 43 le nombre de morts. De son côté, le gestionnaire du pont a décidé de débloquer des fonds pour le reconstruire.

45 mètres sous le pont Morandi (Italie) dans la montagne de gravats, les secouristes ont retrouvé la trace des quatre dernières personnes disparues : la voiture écrasée d'un couple turinois et sa fille de neuf ans et le corps d'un ouvrier de Gênes. Un chauffeur routier roumain a lui succombé à ses blessures à l'hôpital. Il y a donc 43 morts selon le dernier bilan. Désormais, le déblaiement va s'accélérer, alors que la polémique s'accentue autour de la société Autostrade, qui avait la gestion du viaduc.

La menace de la société gestionnaire du pont

A-t-elle failli dans l'entretien ou la maintenance de celui-ci ? Ses dirigeants assurent que les contrôles de sécurité ont toujours été menés avec sérieux. Ce samedi 18 août, ils ont pris la parole : 500 millions d'euros seront débloqués pour les familles des victimes, le relogement des riverains et la reconstruction. Autostrade n'entend ainsi pas perdre la reconstruction du pont. Elle menace d'ailleurs les autorités de lourdes pénalités financières en cas de rupture abusive du contrat, c'est-à-dire, sans preuve formelle de sa culpabilité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.