Après la chute d'un téléphérique en Italie, la population de Stresa rend hommage aux victimes : "On doit envoyer un signal fort"

Au lendemain de la chute d'une cabine de téléphérique à Stresa au bord du Lac Majeur, les habitants de la ville ont rendu hommage lundi aux quatorze personnes tuées dans l'accident.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers pendant une minute de silence à la mémoire des 14 victimes lors de la journée de deuil de la ville à Stresa, en Italie, le 24 mai 2021. (TINO ROMANO / ANSA)

Il était midi, lundi 25 mai, lorsque toute la population de Stresa, en Italie, au bord du Lac Majeur, s'est arrêtée pour plusieurs minutes de silence en souvenir des 14 personnes décédées dans la chute d'une cabine de téléphérique dimanche. Une enquête a été ouverte, mais lundi, l'heure était à l'hommage.

"Un devoir, par respect pour les victimes"

"Aujourd'hui nous devons fermer pendant 14 minutes pour se souvenir des 14 victimes, explique Federico, qui tient un magasin de sacs et de bijoux dans le cœur de cette petite station touristique. Comme les autres commerçants, je participe à ce qui est un devoir, par respect pour les victimes et pour les familles."

"C'est un moment qui concerne toute la population de Stresa pour ces quatorze victimes, on doit envoyer un signal fort !"

Federico

à franceinfo

Les cloches se sont mises à sonner, sourdes, sous une pluie discontinue. Maria fume une cigarette toute seule sous son parapluie, elle a 71 ans et se souvient être montée elle-aussi dans le téléphérique. "C'est douloureux, dit-elle, parce que je me souviens y être allée avec mon petit fils, et je me suis dis : et si ça s'était passé quand on y était ! Les familles ne sont plus là, des enfants sont morts... Ça me fait pleurer rien que d'y penser...!"

Seul survivant de l'accident, un enfant de cinq ans, d'une famille israélienne de six personnes. Les neuf autres victimes sont italiennes. Arrivé sur place, le ministre des Infrastructures a insisté sur le devoir des autorités envers les familles, qu'il faut avant tout soutenir aujourd'hui.

Le reportage à Stresa (Italie) de Bruce de Galzain
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.