Italie : quatorze personnes sont mortes dans la chute d'une cabine de téléphérique dans le nord du pays

Seul survivant, un enfant de 5 ans souffre notamment d'un traumatisme crânien et de fractures des jambes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le téléphérique de Stresa, dans le Piémont, en Italie, le 11 septembre 2018. (FRANK FELL / ROBERT HARDING PREMIUM / AFP)

Le drame est survenu à 12h30. Quatorze personnes sont mortes et un enfant a été gravement blessé lors de la chute d'une cabine de téléphérique, dimanche 23 mai à Stresa, station balnéaire du Piémont, au bord du lac Majeur, dans le nord de l'Italie. Deux enfants de 9 et 5 ans ont été hospitalisés à Turin. Le premier, admis en réanimation dans un état critique, a succombé à ses blessures, ont annoncé dans la soirée les Secours alpins. Le second souffre notamment d'un traumatisme crânien et de fractures des jambes.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré à l'AFP que cinq Israéliens avaient péri dans l'accident, dont un couple et un enfant résidant en Italie, et un couple résidant en Israël. L'enfant de 5 ans entre la vie et la mort serait l'autre enfant du couple. 

Le Premier ministre Mario Draghi a fait part dans un communiqué de sa "profonde douleur". Charles Michel, le président du Conseil européen, a exprimé sur Twitter, dans un message en italien, ses "plus sincères condoléances aux familles et aux amis qui ont perdu un être cher dans cet accident tragique". Le parquet de Milan a ouvert une enquête pour "homicide involontaire et blessures par négligence".

Une ligne rénovée en 2016

Le téléphérique avait été fermé entre 2014 et 2016 pour des travaux d'entretien. Les câbles avaient été examinés et les cabines avaient été démontées, reconditionnées et remises à neuf, avec notamment des caméras de surveillance à bord. La ligne relie en 20 minutes le village de Stresa au mont Mottarone qui, culminant à près de 1 500 m, offre une vue spectaculaire sur les Alpes.

L'accident, survenu à 100 mètres du sommet, serait dû à la rupture d'un câble, sur la partie la plus haute du parcours, selon l'agence Ansa. Un problème de surcharge semblait écarté, puisque ces cabines peuvent embarquer plus de 35 passagers. La cabine a fait une chute d'une quinzaine de mètres, puis a dévalé une partie de la pente avant de s'écraser contre un arbre, a expliqué un responsable des carabiniers locaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.