Réchauffement climatique : les oiseaux migrateurs perdent la boussole

En Israël, des dizaines de milliers d'oiseaux passent désormais l'hiver, là où jadis il ne faisaient qu'étape.

France 2

Dans le nord d'Israël, des dizaines de milliers de grues envahissent un marécage, créant une scène digne d'un cauchemar hitchcockien. Il y a encore quelques années, elles n'étaient que quelques centaines à passer l'hiver dans cet endroit. "Elles arrivent de plus en plus nombreuses chaque hiver, quelques milliers supplémentaires", raconte un agriculteur. Depuis quelques années, la faune de cette réserve naturelle s'est considérablement enrichie.

Ils ne peuvent plus survoler le désert

"Les pélicans, ils devraient déjà être au Kenya ou en Éthiopie", assure Shay Agmon, ornithologue. Leur présence montre à quel point les routes de migrations sont en train d'évoluer. Ces oiseaux partaient du nord de l'Europe vers l'Afrique, mais désormais là où Israël n'était qu'une aire de repos, elle devient maintenant une destination pour l'hiver. "En trente ans, le désert s'est étendu sur 1 000 km. Ils n'ont plus la force de le traverser", explique Shay Agmon.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JOHANNES EISELE / AFP)