Syrie : 11 Iraniens parmi les morts dans les frappes d'Israël de jeudi

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme le précise dans un nouveau bilan, samedi.

Des soldats et des tanks israéliens près du plateau du Golan, le 10 mai 2018.
Des soldats et des tanks israéliens près du plateau du Golan, le 10 mai 2018. (MENAHEM KAHANA / AFP)

Au moins 11 Iraniens figurent parmi les morts dans les frappes menées, jeudi, par Israël en Syrie. C'est ce qu'annonce l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) dans un nouveau bilan publié samedi 12 mai.

21 combattants étrangers

"Au moins 27 combattants prorégime ont été tués: six soldats syriens et 21 combattants étrangers, dont 11 Iraniens", précise le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Le nouveau bilan est dû à la mort d'un blessé qui a succombé à ses blessures, ou des disparus dont la mort a été confirmée", poursuit-il.

Cette escalade militaire sans précédent intervient après des semaines, voire des années, de tensions entre Israël et l'Iran. Israël a mené, jeudi, des dizaines de raids aériens meurtriers contre des cibles présentées comme iraniennes en Syrie. Tsahal a affirmé riposter à des tirs de roquettes "iraniennes" en provenance du territoire syrien contre la partie du plateau du Golan occupée par l'Etat hébreu.