Cet article date de plus de quatre ans.

Présidentielle en Iran : un scrutin à l'issue incertaine

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Présidentielle en Iran : deux visages du pays s'affrontent
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'Iran, la deuxième puissance économique du Moyen-Orient, connaît une élection présidentielle à l'issue incertaine. Quels sont les enjeux politiques de ce scrutin ?

Deux visages de l'Iran s'affrontent lors de l'élection présidentielle de ce pays du Moyen-Orient. Celui du président en exercice, Hassan Rohani, un religieux modéré et réformateur, et puis l'Iran plus conservateur et plus radical d'Ebrahim Raissi.

Des écarts serrés dans les sondages

Derrière Hassan Rohani, 68 ans, se trouve la classe moyenne et la jeunesse des grandes villes. Au pouvoir depuis quatre ans, il a sorti l'Iran de son isolement international en négociant un accord sur le nucléaire. Mais son bilan économique est mitigé : 27% des jeunes sont au chômage. Son adversaire, Ebrahim Raissi, 56 ans, un ancien procureur général, rassemble derrière lui les classes populaires et les Iraniens religieux. Dans les sondages, l'écart entre les deux candidats est très faible. Quoi qu'il en soit, le président élu devra compter avec le Guide suprême, Ali Khamenei.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Iran

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.