Iran : le célèbre lac salé d'Ourmia en train de disparaître

En Iran, le lac d'Ourmia qui était il y a vingt ans l'un des plus grands lacs salés du monde, est en passe de disparaître. Le réchauffement climatique et les barrages ont asséché les cours d'eau qui l'alimentaient. 

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des sols à sec, des terres infertiles, des rivières qui disparaissent, l'Iran manque d'eau ; c'est son point faible et l'un des dangers qui menace sa stabilité aujourd'hui. Les paysans qui ne peuvent plus travailler manifestent et des dizaines de familles sont obligées de quitter les campagnes. Au nord-ouest du pays à Ourmia, le désert a pris la place de ce qui était il y a vingt ans le plus grand lac salé du Moyen-Orient.

Le lac devient par endroits une mer de sel

Depuis 1995, la superficie du lac d'Ourmia a été divisée par dix. Les raisons : le réchauffement climatique, la hausse des températures et la baisse des pluies, mais pas seulement. Pour développer son agriculture et son autonomie alimentaire, la région a puisé sans compter dans les rivières qui alimentent le lac. Depuis la révolution islamique de 1979, la population a doublé et les Iraniens consomment deux fois plus d'eau que la moyenne mondiale. Il y a urgence car la sécheresse impacte l'économie nationale. En s'asséchant, le lac devient par endroits une mer de sel. Face à la grogne, l'Iran a lancé un ambitieux programme de sauvetage du lac, mais les sanctions économiques de Donald Trump risque de rendre difficile son financement.

Le JT
Les autres sujets du JT
lac ourmia 
lac ourmia  (FRANCE 2)