Iran : 31 personnes mortes dans les manifestations à la suite du décès de Mahsa Amini

Publié
Iran : 31 personnes mortes dans les manifestations à la suite du décès de Mahsa Amini
France 2
Article rédigé par
S.Perez, N.Lachaud - France 2
France Télévisions

En Iran, 31 personnes sont mortes dans des manifestations réprimées par la police, selon des ONG. C'est la mort de Mahsa Amini, une jeune femme arrêtée parce qu'elle ne portait pas correctement son voile, qui a déclenché un vent de contestation.

À Sari (Iran), mardi 20 septembre, des jeunes femmes ont osé brûler leur voile, sous les acclamations d'autres femmes et hommes. Sur les réseaux sociaux, les exemples de la révolte en marche fleurissent chaque jour un peu plus. L'Iran est debout depuis la mort de Mahsa Amini au Kurdistan, dans des conditions qui restent à éclaircir, après son arrestation par la police des mœurs pour un voile mal porté.

L'accès à Internet a été restreint

Dans tout le pays, que ce soit dans les quartiers riches ou les quartiers pauvres, la mobilisation est d'une ampleur inédite. "On n'a jamais vu une révolte qui comprend tout l'Iran entier. Moi, je pense que c'est historique. Quand je vois les filles qui brûlent leurs voiles en plein campus de l'université, je me dis que, vraiment, c'est une nouvelle page de l'histoire qui est devant nous", témoigne une habitante de Téhéran (Iran). Face à la fronde, les autorités ont riposté par la force : il y a déjà 31 morts. L'accès à Internet a été restreint. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.