Iran : 21 victimes depuis le début des manifestations

En Iran, neuf personnes ont été tuées durant cette nuit, soit au total 21 victimes depuis le début des manifestations sanglantes. Les Iraniens protestent contre les difficultés économiques qu'ils subissent au quotidien, mais aussi contre le régime en place.

FRANCE 3

Cinquième nuit d'émeute, des voitures en feu à Téhéran. À Qahderijan, près d'Ispahan, six manifestants ont été tués en attaquant un poste de police. Un membre des gardiens de la révolution et deux passants ont également été tués dans le pays pendant la nuit. Après 21 morts, le guide suprême Ali Khamenei accuse les ennemis de l'Iran. Ils fomenteraient les troubles avec de l'argent, des armes, et des agents infiltrés. 

Un tiers des jeunes au chômage 

Mais pour les Iraniens interrogés hier dans la rue à Téhéran, la colère des manifestants répond surtout à des motifs économiques, et notamment le chômage d'un tiers des jeunes. "J'ai un emploi, mais dans cette société, je suis toujours stressé, j'ai peur de me faire virer le lendemain. Je suis toujours inquiet pour mon travail, et pour ma famille et sa sécurité", explique Arya Rahmani, infirmier.  La capitale, Téhéran, serait globalement moins touchée par les émeutes que les villes moyennes du pays. 450 personnes y ont quand même été arrêtées pendant le week-end.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'une vidéo diffusée par l\'agence iranienne Mehr News montrant un groupe d\'homme en train de manifester à Téhéran, la capitale iranienne, le 30 décembre 2017.
Capture d'une vidéo diffusée par l'agence iranienne Mehr News montrant un groupe d'homme en train de manifester à Téhéran, la capitale iranienne, le 30 décembre 2017. (MEHR NEWS / AFP)