Relents de colonialisme dans les îles Andaman

Ces images, tournées par un amateur, montrent des femmes et des enfants jarawas, premiers habitants des îles indiennes Andaman, dans le golfe du Bengale. Installés dans une réserve, ces Jarawas mendient de la nourriture aux touristes en échange de quelques pas de danse tribale.

Femme jarawa en train de danser. En même temps, elle demande \"Where is the food ?\", \"Où est la nourriture ?\"
Femme jarawa en train de danser. En même temps, elle demande "Where is the food ?", "Où est la nourriture ?" (DR)

Des agences de tourisme peu scrupuleuses organisent des safaris d'un genre plus que douteux avec l'aide de policiers corrompus. «Dans cette séquence, filmée par un touriste, un officier de police, hors du champ de la caméra, demande à des femmes jarawas de danser», rapporte le journal britannique The Guardian, qui a mis cette vidéo amateur en ligne sur son site.

Les Jaramans seraient originaires d'Afrique. «Plusieurs centaines de milliers de colons indiens vivent maintenant sur ces îles, dépassant largement en nombre les tribus indigènes», rapporte le site de l'ONG Survival. «C’est en 1998 que des Jarawas ont, pour la première fois, commencé à sortir de la forêt pour visiter les villes et les villages voisins», précise l'ONG.