Inde : une femme de 70 ans donne naissance à son premier enfant

Cette mère met le monde éthique et médical en émoi. Une femme indienne vient d'accoucher d'un petit garçon à l'âge de 70 ans, peut-être même de 72 ans car ses papiers sont imprécis. 

FRANCE 2
Mariés depuis 46 ans, ils essayaient en vain d'avoir un bébé, il est là.  Le petit garçon se porte parfaitement bien. Sa mère est tombée enceinte 20 ans après sa ménopause à la troisième tentative d'insémination artificielle. Elle ne connaît pas son âge exact : 70, peut-être 72 ans. Son mari a lui 79 ans. "Nous avons toujours voulu un enfant, mais seul Dieu pouvait nous en donner un. Nous avons entendu parler d'un institut à la télévision et nous avons voulu tenter cette chance", explique le papa, Mohinder Singh, au micro de France 2.

L'infertilité vue comme une malédiction

La clinique en question avait déjà défrayé la chronique en 2010. À l'époque, une femme de 66 ans avait donné naissance à des triplés, toujours par insémination artificielle. Dans les deux cas, le même médecin les a prises en charge. "Mon unique objectif est d'améliorer la vie de toutes ces femmes", assure le Dr Anurag Bishnol. Une vision qui n'est pas partagée par tous dans la capitale indienne. En Inde, l'infertilité est souvent perçue comme une malédiction des dieux, une raison qui pousse des couples à tout tenter à n'importe quel prix et n'importe quel âge.
 
Le JT
Les autres sujets du JT