Inde : un monastère bouddhiste sur les pentes de l'Himalaya

Publié
Inde : un monastère bouddhiste sur les pentes de l'Himalaya
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Forget, A. Bhat, B. Goswami, S. Bhat, A. Védeilhé - France 2
France Télévisions

Dans son feuilleton hebdomadaire, le Journal de 13 Heures, vous emmène à la découverte de lieux sacrés. Vendredi 26 novembre, direction l'Inde et un temple bouddhiste situé sur les pentes de l'Himalaya.

À près de 3 000 mètres d'altitude, les bâtiments de couleur blanc et or se distinguent parmi les arbres et passages rocheux. Situé dans l'État indien de l'Arunachal Pradesh, au nord-est du pays, le monastère bouddhiste de Tawang est le deuxième plus grand monastère bouddhiste au monde, derrière celui de Lhassa, au Tibet. Dans le monastère, proche du Bhoutan et de la Chine, de nombreux jeunes, provenant de familles nombreuses, y résident. "Quand mon père m'a déposé ici, c'était très difficile", témoigne Tenzin Khetson, âgé de 16 ans et benjamin d'une fratrie de trois enfants.

Se rapprocher de Bouddha


Le quotidien des moines est notamment rythmé par une prière quotidienne de deux heures où près de 300 moines sont réunis. Ouvert au 17e siècle, le monastère, qui a accueilli le Dalaï-lama en fuite, dispose d'une grande bibliothèque, comptant 658 manuscrits précieusement conservés "pour éviter qu'ils ne s'abîment", témoigne Thuptan Sashtri, moine responsable de la bibliothèque. Un trésor à protéger afin d'en apprendre plus sur le bouddhisme et de se rapprocher de Bouddha. Les moines consacrent leur vie à la religion, en faisant abstraction de biens personnels.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.