Inde : plébiscite pour les nationalistes

En Inde, les nationalistes hindous ont consolidé leur pouvoir. Le Premier ministre a remporté les élections législatives haut la main. Son discours ultra sécuritaire a payé.

France 3

Au milieu de ses partisans, Narendra Modi, Premier ministre indien, a savouré sa victoire historique jeudi 23 mai. Et ce au terme d'élections législatives transformées en referendum autour de sa personne. Un triomphe accueilli avec modestie. "Aujourd'hui le pays me confie le pouvoir une nouvelle fois. Et je m'incline devant 1,3 milliard de citoyens", a lancé à la foule Narendra Modi.

Proche de Trump et de Poutine ?

C'est la première fois en 35 ans qu'un parti conserve la majorité absolue en Inde. Les nationalistes hindous obtiennent un nouveau mandat de cinq ans. Une perspective qui enthousiasme la rue. "Je soutiens Modi car c'est le seul leader qui travaille pour les hindous et par pour une caste particulière", se réjouit un manifestant. Mais le Premier ministre indien est aussi accusé d'être xénophobe et anti-islamiste. Il est considéré populiste et autoritaire, au profil similaire à celui de Donald Trump ou de Vladimir Poutine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Narendra Modi, le premier ministre indien, le 25 avril 2019 à Varanasi (Inde).
Narendra Modi, le premier ministre indien, le 25 avril 2019 à Varanasi (Inde). (SANJAY KANOJIA / AFP)