Cet article date de plus de sept ans.

Il veut se rendre en Syrie avec sa fille : la mère s'alarme

C'est un appel à l'aide. Une mère de famille s'inquiète du projet de son mari de se rendre en Syrie avec leur bébé de 20 mois. Le couple s'est séparé et depuis, le père est parti avec l'enfant en Turquie. Il veut désormais franchir la frontière pour rejoindre le "front al-Nosra". Des djihadistes qui combattent le régime de Bachar al-Assad.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Stringer Turkey Reuters)

Vendredi, "il m'a appelée pour me dire qu'il ne pouvait
plus m'attendre et qu'il allait passer la frontière (turco-syrienne) avec notre
fille
" dès ce week-end "et rejoindre le Front al-Nosra ", le
groupe jihadiste en lutte contre le régime de Bachar al-Assad, relate Mériam, la
jeune mère.

Mariés en septembre 2011, les deux jeunes gens, âgés de 25
ans, s'étaient installés à Lyon avec leur fille. Selon la jeune femme, l'homme
s'était ensuite "radicalisé après un voyage à la Mecque ", lui
demandant par exemple de porter le voile, lui reprochant de travailler ou lui
interdisant de faire écouter de la musique à leur enfant.

Le couple s'était
séparé en juillet 2012, et en octobre 2013, le mari avait enlevé la fillette à sa mère en la
gardant auprès de lui après son jour de visite hebdomadaire. Depuis, il se serait rendu
en Turquie avec elle. Depuis, il appelle régulièrement sa femme pour lui demander
de les rejoindre.

Elle avait déjà porté plainte à la disparition de sa fille, et
une information judiciaire pour
soustraction de mineur avait été confiée à un juge d'instruction de
Bourg-en-Bresse. Cette fois, elle s'est adressée directement à l'Elysée, qui l'a
assurée dans un courrier daté du 10 décembre, d'"un examen approfondi "
de son dossier par les ministères de la Justice et des Affaires étrangères. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.