VIDEO. Aigaleo, le laboratoire politique de Syriza

France 2 s'est rendue dans la ville grecque d'Aigaleo, conquise par Syriza en septembre 2014. 

FRANCE 2

Aigaleo est une ville de 100 000 habitants dans la banlieue d'Athènes, dont le taux de chômage atteint 30%. Elle a été conquise par la gauche radicale il y a quelques mois, en septembre 2014. L'accession au pouvoir d'Alexis Tsipras a été très fêtée, le 25 janvier, à Aigaleo. Les habitants croyaient à ce succès bien avant l'ensemble de la Grèce. "C'est une nouvelle vie qui commence pour nous. Nos vies vont s'améliorer. Nous en sommes convaincus", explique le maire de la ville, Dimitrios Birmpas.

Des aides sociales et médicales  aux plus démunis

À peine élu, le premier combat de Dimitrios Birmpas a été de lutter pour la propreté d'Aigaleo. Il a menacé de baisser les salaires des employés de la ville qui ne travaillaient pas autant que leur contrat le stipulait. Des menaces qui ont semblé efficaces. Des soins gratuits dispensés par des médecins bénévoles ont été mis à la disposition des plus pauvres. La solidarité est le pilier politique du maire, membre de Syriza. Quelque 2 000 personnes bénéficient aussi chaque mois de l'épicerie sociale de la mairie. Pour financer toutes ces mesures, le maire fait payer les commerces qui occupent illégalement l'espace public. Désormais, la majorité des établissements respecte la loi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les électeurs grecs fêtent la victoire du parti anti austérité Syriza le 25 janvier 2015 à Athènes.
Les électeurs grecs fêtent la victoire du parti anti austérité Syriza le 25 janvier 2015 à Athènes. (ARIS MESSINIS / AFP)