Turquie : au moins 26 morts et 800 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée

"Toutes nos institutions ont commencé à se rendre sur les lieux pour entamer les efforts nécessaires", a écrit, vendredi, le président Recep Tayyip Erdogan sur Twitter. Grèce et Turquie se disent "prêtes à s'aider mutuellement".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes recherchent des rescapés dans un immeuble effondré à Izmir, en Turquie, le 30 octobre 2020. (MEHMET EMIN MENGUARSLAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un puissant séisme dans l'ouest de la Turquie a provoqué l'effondrement de plusieurs immeubles, vendredi 30 octobre. Au moins 26 personnes ont été tuées et 800 ont été blessées, selon un nouveau bilan des secouristes turcs, samedi matin. La puissance du séisme, qui s'est produit à une dizaine de kilomètres de profondeur, a été évaluée à une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter par l'Institut de géophysique américain (USGS), et à 6,6 par les autorités turques.

Le tremblement de terre a provoqué l'effondrement de plusieurs immeubles dans la province turque d'Izmir. Il a également engendré un mini-tsunami qui a balayé les côtes de l'île grecque de Samos. "A ce stade, nous avons reçu des informations selon lesquelles six immeubles se sont effondrés à Bornova et Bayrakli", dans la province d'Izmir, a indiqué le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu sur Twitter.

Des personnes dans les décombres d'un immeuble effondré, à Izmir (Turquie), le 30 octobre 2020. (MEHMET EMIN MENGUARSLAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

"Certains de nos concitoyens sont coincés dans les décombres", a ajouté le ministre de l'Environnement Murat Kurum, faisant état de cinq immeubles effondrés. "Toutes nos institutions ont commencé à se rendre sur les lieux pour entamer les efforts nécessaires", a déclaré le président turc, Recep Tayyip Erdogan, sur Twitter.

Lors d'un entretien téléphonique, les ministres des Affaires étrangères des deux pays "ont souligné qu'ils étaient prêts, en cas de besoin, à s'aider et se soutenir mutuellement", a indiqué le ministère turc dans un communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.