Référendum grec : l'heure du choix pour l'UE

Julien Duperray , en direct de Bruxelles, évoque les conséquences du "non" au référendum en Grèce.

FRANCE 2

Alors que la victoire du "non" semble se dessiner au référendum grec du dimanche 5 juillet, les créanciers de l'Union européenne vont devoir faire un choix. L'enjeu est de savoir s'ils accepteront de reprendre les négociations avec la Grèce.

"Pour l'instant, aucun commentaire n'est fait, car le résultat qui s'annonce est un échec, notamment pour Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, qui avait mis tout son poids dans la balance en faveur du "oui" [...], martelant qu'une victoire du 'non' serait un 'non à l'Europe'. Eh bien, ce soir, on y est", explique Julien Duperray.

Réunion d'urgence lundi à Bruxelles

Le président de la Commission devrait longuement discuter, dans les heures qui viennent, avec tous les chefs d'État. "Un numéro d'équilibriste entre l'obligation de sauver ce qui peut encore l'être, et une colère intense contre le gouvernement grec après le vote de ce soir. Les experts de la zone euro devraient se réunir lundi à Bruxelles pour préparer une semaine qui s'annonce à nouveau intense", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, lors d\'une conférence de presse sur la crise de la dette grecque, à Bruxelles (Belgique), le 29 juin 2015.
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, lors d'une conférence de presse sur la crise de la dette grecque, à Bruxelles (Belgique), le 29 juin 2015. (JOHN THYS / AFP)