La Banque centrale européenne maintient ses prêts d'urgence à la Grèce à leur niveau actuel

Dans le même temps, la BCE a durci les conditions d'octroi des prêts à l'avenir.

Le logo de l\'euro devant le siège de la Banque centrale européenne, à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, le 6 juillet 2015.
Le logo de l'euro devant le siège de la Banque centrale européenne, à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, le 6 juillet 2015. (DANIEL ROLAND / AFP)

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé, lundi soir, le maintien au niveau actuel des prêts d'urgence (ELA) aux banques grecques, évitant ainsi à la Grèce de s'enfoncer un peu plus dans la crise. Mais la BCE a durci dans le même temps les conditions d'octroi des prêts à l'avenir.

>> Analyses et réactions après le "non" au référendum : suivez notre direct

Le conseil des gouverneurs "a décidé aujourd'hui de maintenir l'apport de liquidités d'urgence (ELA) aux banques grecques au niveau décidé le 26 juin 2015 après avoir discuté d'une proposition de la Banque de Grèce", a indiqué la BCE dans un communiqué.

Une décision attendue

Cette décision n'est pas une surprise, comme l'expliquait François Lenglet aux internautes de francetv info"La BCE ne décide rien par elle-même : elle se limite à accompagner le processus politique de négociation. Tant que celui-ci est toujours à l'oeuvre, il est peu probable que la BCE prenne la décision de fermer le robinet financier car elle n'a pas de mandat pour cela."