Incendies en Grèce : 67 nouveaux départs de feu en Grèce, la plupart hors de contrôle, et des évacuations qui se poursuivent dans le chaos

Cela fait sept jours que les flammes dévorent l'île de Rhodes en Grèce. Malgré la lutte acharnée des pompiers, les incendies ne faiblissent pas, alors que de nouveaux foyers se sont embrasés ailleurs dans le pays.
Article rédigé par franceinfo, Angélique Kourounis
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les flammes avancent inexorablement sur l'île de Rhodes, en Grèce, où les évacuations se poursuivent. (EUROKINISSI / EUROKINISSI)

C'est la plus grande opération d'évacuation jamais organisée en Grèce. Des centaines de pompiers et de secouristes sont à pied d'œuvre sur l'île de Rhodes. Et la nuit n'a pas calmé les flammes : il y a eu 67 départs de feu en Grèce depuis hier, dimanche 23 juillet. À Rhodes, les trois fronts principaux brûlent toujours, pour la 7e journée consécutive. Alors les évacuations continuent, et sont par endroits toujours aussi chaotiques.

>> TEMOIGNAGES. Incendie en Grèce : les touristes français de retour de l'île de Rhodes sont "contents d'être rentrés"

Le bilan en ce lundi matin est dramatique : plus de 40 000 hectares ont été brûlés sur Rhodes, soit un tiers de l'île. Parmi eux, 1 500 hectares sont partis en fumée dans des zones protégées. La catastrophe écologique est immense. Rhodes, c'est en fait une grosse montagne bordée de plages. Sans arbres, aucun moyen de retenir la terre quand il pleut, ce qui fait craindre des inondations dès l'automne. C'était aussi le refuge de plusieurs espèces animales protégées ou en voie d'extinction, comme le cerf Dama-Dama ou certains petits chevaux sauvages, qui risquent de perdre leur habitat. 

Des départs de feux hors de contrôle ailleurs dans le pays

En dehors de Rhodes, la situation n'est pas meilleure. Les 67 départs de feu depuis dimanche sont pour la plupart hors de contrôle, et concernent plusieurs îles, parmi lesquelles l'île d'Eubée ou de Corfou.
Là encore, on évacue. Près de 2 500 personnes ont été évacuées sur l'île de Corfou dans la nuit de dimanche à lundi, ont annoncé les pompiers.

Mais il y a une grande polémique qui monte dans le pays. Cette politique d'évacuation systématique, préventive, c'est très bien, mais il faut que les infrastructures suivent. Ce n'est manifestement pas le cas. Mais les autorités avaient tout l'hiver pour s'y préparer, et ça n'a pas été fait. Conséquence : les évacuations se font dans des conditions apocalyptiques. C'est inédit pour le pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.