Grèce : sur l'île d'Hydra, certains commerçants n'ont pas peur de frauder

Parmi les reproches faits à la Grèce se trouve notamment le non-paiement des impôts et de la TVA. Certains dénoncent un marché parallèle où le liquide est devenu monnaie courante pour certains commerçants.

FRANCE 2

L'île d'Hydra, au large d'Athènes, souffre de la fraude aux tickets de caisse. Il y a trois ans, les commerçants ont mis dehors des inspecteurs du fisc un peu trop zélés. Depuis, le sujet reste sensible. Une équipe de France 2 a voulu vérifier par elle-même en caméra discrète.

Sur les terrasses qui longent le port, le ticket est systématiquement posé sur la table. Mais dès qu'on remonte dans les ruelles, les choses se compliquent. Les journalistes sont obligés de demander le ticket dans une boutique de souvenirs pour l'obtenir. Le reçu est pourtant obligatoire à chaque encaissement. Un peu plus loin, la vendeuse n'en donne pas, et quand on lui demande, la machine n'est pas vraiment opérationnelle.

"Ces entreprises sont trop taxées"

Alors que les îles s'apprêtent à vivre une hausse record de la TVA, beaucoup sont prêts à frauder. "Il n'y a pas photo entre payer 15 000 euros de TVA ou une amende de 1 000 euros en cas de contrôle, je sais quoi choisir", explique un restaurateur.

Pour le maire de l'île, les commerçants sont avant tout des victimes. "Ces entreprises sont trop taxées alors qu'elles sont la colonne vertébrale de l'économie grecque", assure George Koukoudakis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pièce d\'un euro grecque, portant le symbole de la chouette et l\'inscription en alphabet grec \"euro\".
Une pièce d'un euro grecque, portant le symbole de la chouette et l'inscription en alphabet grec "euro". (KAI PFAFFENBACH / REUTERS)