Grèce : Euclide Tsakalotos succède à Yanis Varoufakis

Considéré comme une "bête noire" par ses partenaires européens, le ministre des Finances grec a donné sa démission lundi 6 juillet au matin.

FRANCE 2

Le lundi 6 juillet, au lendemain du triomphe du "non" lors du référendum sur les propositions des créanciers européens, Alexis Tsipras a limogé son ministre des Finances, qui était devenu la bête noire des Européens.

La sortie de Yanis Varoufakis ce lundi était digne d'une superstar, dans une cohue de caméras et de flashs. À sa sortie du ministère des Finances sur sa moto, ses partisans étaient là pour l'acclamer.

Un geste de conciliation de la part de Tsipras

Quelques heures plus tôt, après la victoire de son camp au référendum, il a annoncé sa démission en anglais sur les réseaux sociaux. Une démission forcée, écrit-il : "On m'a informé de la préférence de certains membres de l'Eurogroupe pour mon 'absence' des réunions... Une idée que le Premier ministre a jugé potentiellement utile à l'obtention d'un accord."

Alexis Tsipras a donc sacrifié son ministre comme un geste de conciliation à l'égard des créanciers européens. Silencieux aujourd'hui, il espère pouvoir négocier lors du sommet européen de demain. Euclide Tsakalotos succède à Yanis Varoufakis. Il se rendra dès demain à Bruxelles pour une nouvelle réunion extraordinaire de l'Eurogroupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Yanis Varoufakis, avec le casque, et Euclide Tsakalotos quittent en moto une réunion au palais du Premier ministre, à Athènes, le 3 avril 2015.
Yanis Varoufakis, avec le casque, et Euclide Tsakalotos quittent en moto une réunion au palais du Premier ministre, à Athènes, le 3 avril 2015. ( ALKIS KONSTANTINIDIS / REUTERS)