Craignant des pénuries, les Grecs font des réserves de nourriture

La crise se poursuit en Grèce. La population est angoissée et certains ont décidé de faire des réserves en cas de pénurie.

France 2

Sur l'île grecque d'Engine, comme ailleurs dans le pays, la crise fait des ravages. L'économie est bloquée et face à une situation des plus précaires, certains Grecs ont choisi de se préparer au pire.
Evaggelitsa Geladaki est restauratrice. Comme beaucoup d'autres habitants de l'île, elle craint la fin des ravitaillements en nourriture. Elle a ainsi fait plein de réserves en diverses denrées alimentaires (pâtes, huile, eau, olives...), suffisamment pour tenir plusieurs semaines. Elle est même obligée de garder ses réserves chez elle, faute de place dans son restaurant.

"On ne sait pas s'il y aura des transports..."

La crainte de la pénurie gagne aussi un autre traiteur. "Avec ce qu'il se passe, on ne sait pas s'il y aura des transports, de l'essence, des bateaux... Ils ont déjà diminué la liaison", confie-t-il avec fatalisme à la caméra de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau grec flotte à Athènes (Grèce), le 5 juillet 2015.
Un drapeau grec flotte à Athènes (Grèce), le 5 juillet 2015. (ARIS MESSINIS / AFP)