Alexis Tsipras divise son peuple

L'impatience gagne les Grecs, fatigués d'attendre l'issue des négociations à Bruxelles. A Athènes, France 3 a rencontré trois d'entre eux.

FRANCE 3

Ce dimanche 12 juillet, on ignore encore de quoi sera fait l'avenir de la Grèce, dont le sort se joue à Bruxelles avec l'Eurogroupe. Cette situation exaspère la population, qui porte un regard partagé sur son chef du gouvernement.

Christiana, 18 ans, estime que la Grèce serait moins en difficulté hors de la zone euro. La jeune femme juge sévèrement Alexis Tsipras : "C'est comme s'il trahissait son peuple. (...) C'est comme s'il ne tenait pas compte de la parole du peuple".

"Il fait ce qu'il peut"

Ghiorgos, 70 ans, est persuadé qu'une solution sera trouvée. Il espère que les dirigeants européens auront à nouveau confiance en Alexis Tsipras. "En voyant ce qu'il fait en tant que Premier ministre, ils se rendront compte qu'il est loyal", assure-t-il à France 3.

Christina, commerçante, broie du noir. La fermeture des banques nuit à ses affaires. Elle ne veut pas d'une nouvelle cure d'austérité mais elle croit encore en l'action du Premier ministre : "Il fait ce qu'il peut, il essaye de faire au mieux. Il veut le bien de la Grèce mais on ne le laisse pas faire".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, le 9 juillet 2015, à Athènes (Grèce).
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, le 9 juillet 2015, à Athènes (Grèce). (ALKIS KONSTANTINIDIS / REUTERS)