Cet article date de plus de sept ans.

Gaza : évacuer mais pour aller où, "plutôt mourir chez soi"

VIDEO | Plusieurs appels à l'évacuation ont été lancés à nouveau mercredi matin à Gaza par l'armée israélienne. 100.000 habitants supplémentaires sont concernés, mais beaucoup restent chez eux, faute de point de chute. Nos envoyés spéciaux, Ludovic Piedtenu et Gilles Gallinaro, ont pu les rencontrer.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Israël a appelé mercredi à l’évacuation de plusieurs secteurs de la bande de Gaza. Après l'ordre visant les villes frontalières du nord, ce sont à présent trois nouvelles zones du nord-est, proches d'Israël, qui doivent se conformer à la mise en garde de l'armée israélienne.

Des tracts ont été largués pour avertir la population, au total 100.000 habitants, concernée par une évacuation avant 8h ce mercredi matin, heure locale (7h, heure française). Les envoyé spéciaux de France Info à Gaza, Ludovic PIedtenu et Gilles Gallinaro se sont rendus dans ces quartiers menacés par les frappes, et bel et bien bombardés.

Un ordre d'évacuation à Gaza peu suivi, faute de solution pour les habitants, le reportage de Ludovic Piedtenu
écouter

Retrouvez les reportages de nos envoyés spéciaux

►►►Gaza : une mosquée bombardée

►►►Gaza : les habitants du nord en fuite

►►►Gaza : un pompier raconte l'horreur

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.