Cet article date de plus de dix ans.

Fouettée pour avoir parlé à des hommes dans la rue

Parce qu'elle avait parlé à des hommes dans une rue de Tombouctou, une malienne de 15 ans a reçu soixante coups de fouet.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Foad Kahrobaee Maxppp)

Elle avait été "mise
en garde cinq fois par la police islamiste mais elle a continué à parler aux
hommes dans la rue", si l'on s'en tient aux déclarations des islamistes d'Ansar
Dine, qui tiennent la ville. Vers 11h, la jeune fille a été emmenée devant le
nouveau siège de la police islamiste, dans le centre-ville de Tombouctou, à
deux pas de la place de l'Indépendance.

Depuis le putsch militaire du 22 mars, le nord du Mali est tombé aux mains des groupes
islamistes
Ansar Dine (Défense de l'islam) et Mouvement pour
l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), alliés à Al-Qaïda
au Maghreb islamique (Aqmi).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.