Poutine propose à Medvedev le poste de Premier ministre

L'homme fort de la Russie, élu en mars lors d'une élection entachée d'irrégularités, a été investi président, lundi matin, au Kremlin. 

Des agents du ministère de l\'Intérieur arrêtent un opposant à l\'investiture de Vladimir Poutine, le 7 mai 2012, à Moscou (Russie). 
Des agents du ministère de l'Intérieur arrêtent un opposant à l'investiture de Vladimir Poutine, le 7 mai 2012, à Moscou (Russie).  (DENIS SINYAKOV / REUTERS)

On prend les mêmes et on inverse. Le président russe, Vladimir Poutine, a proposé le poste de Premier ministre à son prédécesseur, Dmitri Medvedev, lundi 7 mai. Dans la foulée de cette annonce, le gouvernement russe, dirigé par Valdimir Poutine jusqu'à lundi midi, a présenté sa démission.

Dmitri Medvedev, qui vient d'achever quatre ans au Kremlin, est, durant toute sa présidence, resté dans l'ombre de Vladimir Poutine, qui avait dû quitter le Kremlin en 2008 faute de pouvoir effectuer un troisième mandat consécutif à la présidence, interdit par la Constitution. Les deux hommes avaient annoncé dès l'automne qu'ils échangeraient leurs postes à l'occasion de la présidentielle de mars, remportée avec près de 64% des voix par Vladimir Poutine dès le premier tour.

300 militants interpellés

La police de Moscou a annoncé, l'interpellation de près de 300 militants d'opposition qui tentaient de manifester "sans autorisation" contre l'investiture de Vladimir Poutine. L'ancien vice-Premier ministre et opposant Boris Nemtsov a fait partie des personnes interpellées avant d'être relâché.

REUTERS

Dans la journée, l'homme fort de la Russie a prêté serment comme président de la Russie, pour un nouveau mandat de six ans. Vladimir Poutine a lu sa prestation de serment une main posée sur la Constitution russe, devant 2 000 invités, au Kremlin.

Francetv info

"Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour justifier la confiance de millions de nos concitoyens. C'est le sens de toute ma vie et mon devoir de servir mon pays et mon peuple", a ensuite déclaré le président russe au cours d'une brève allocution.