VIDEO. L'Islande évacue les abords du volcan Bardarbunga

Les scientifiques considèrent ce volcan, situé sous un glacier, comme particulièrement dangereux. En 2010, l'éruption d'un autre volcan, le Eyjafjallajökull, avait provoqué l'annulation de plus de 100 000 vols.

CLAUDINE GILBERT - FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le trafic aérien mondial sera-t-il menacé par l'éruption d'un volcan islandais, comme en 2010 ? Pour le moment, les autorités islandaises restent prudentes sur le sujet. Elles ont en revanche mis en garde les touristes et les chasseurs parcourant les abords du volcan Bardarbunga, à l'est du pays, dont l'activité continue d'inquiéter les scientifiques, ce mercredi 20 août. Les routes qui mènent à la région ont été fermées.

100 000 vols annulés en 2010 lors d'une éruption

Les scientifiques considèrent le Bardarbunga comme suffisamment dangereux, s'il entre en éruption, pour perturber le trafic aérien dans le nord de l'Europe et dans toute l'Atlantique-Nord. Son éruption pourrait provoquer des dégâts importants en Islande, notamment en raison de la fonte des glaces, qui pourraient créer des inondations, le volcan étant situé sous un glacier. Cette perspective d'une éruption restait hypothétique mercredi, avec une activité sismique qui était globalement stable quatre jours après le moment où les mouvements de magma ont commencé à alerter les scientifiques, samedi.

En 2010, le volcan Eyjafjallajökull avait provoqué l'annulation de plus de 100 000 vols et causer de nombreuses perturbations dans les aéroports européens.

Le Bardarbunga est un immense volcan situé sous le plus grand glacier d'Islande, le Vatnajökull, grand comme la Corse. Mardi, les autorités avaient rappelé que l'évolution du Bardarbunga dans les jours ou les semaines à venir était impossible à prédire.

Les routes fermées aux abords du volcan Bardarbunga, en Islande, le 19 août 2014.
Les routes fermées aux abords du volcan Bardarbunga, en Islande, le 19 août 2014. (REUTERS )