VIDEO. Grèce : les engagements de Syriza

Le parti de la gauche radicale Syriza a remporté les élections législatives le dimanche 25 janvier. Au-delà de la question de la dette du pays, son programme comporte des mesures sociales.

France 2

La question de la dette grecque est une composante importante de la victoire du parti Syriza aux élections législatives du dimanche 25 janvier, mais son programme comporte également d’autres aspects.
Parmi ses engagements, distribuer plus d’argent. Le salaire minimum sera augmenté, passant de 580 euros à 751 euros. Les retraités bénéficieront également d’un coup de pouce : ceux qui touchent moins de 700 euros bénéficieront d’un treizième mois de pension, qui avait été supprimé pendant la crise.

Coût total : 12 milliards d’euros

Autre point fort, baisser les impôts. Jusqu’à présent, les Grecs qui gagnent plus de 5 000 euros par an paient des impôts, Syriza veut relever ce seuil à 12 000 euros.
Pour lutter contre la pauvreté, au moins 300 000 ménages démunis pourront désormais payer leurs courses avec des coupons d’alimentation offerts par l’État. Les chômeurs bénéficieront également de soins gratuits à l’hôpital. Des mesures qui coûteront 12 milliards d’euros, selon Syriza.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexis Tsipras salue ses militants après la victoire du parti de gauche radicale Syriza, le 25 janvier 2015, à Athènes (Grèce). 
Alexis Tsipras salue ses militants après la victoire du parti de gauche radicale Syriza, le 25 janvier 2015, à Athènes (Grèce).  ( ALKIS KONSTANTINIDIS / REUTERS)