Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo 13h15. Surf : aucun signe de vie pendant plus de trois minutes...

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
13h15 le samedi. Surf : aucun signe de vie pendant plus de trois minutes...
Article rédigé par
France Télévisions

Julien et Gautier sont des surfeurs amateurs passionnés de très grosses vagues. L'hiver dernier, ils sont allés, avec leur ami Pilou, sur le spot de Nazaré au Portugal pour le plaisir de chevaucher des murs d'eau... à leurs risques et périls. Extrait de "13h15 le samedi".

En hiver, le spot de surf de Nazaré, au Portugal, attire les passionnés de grosses vagues, comme Julien, 33 ans, Gautier, 39 ans, et leur ami Pilou, 51 ans. Un dentiste, un responsable clientèle dans un grand magasin et un jardinier, tous les trois amateurs de vagues terrifiantes… à dompter !

L'hiver dernier, ils sont partis tous les trois rejoindre ce rendez-vous annuel au nord de Lisbonne pour affronter des murs d'eau vertigineux. Sur la falaise dominant la mer, ceux qui vont chevaucher des vagues géantes examinent d'abord à la loupe la façon dont elles se forment.

Sauvés par leur gilet gonflable

A Nazaré, il est question de surf à plus de 60 km/h sous plusieurs centaines de tonnes d'eau glacée. Après analyse, Pilou s'est le premier mis à l'eau. Il surfe à la main sans l'aide d'un jet-ski, comme Julien et Gautier, ce qui est beaucoup plus difficile et dangereux dans des vagues de cette taille. A la troisième tentative, le surfeur perd sa planche et se fait emporter…

Gautier fonce entre deux vagues pour le récupérer, mais le moteur du jet-ski n'est pas assez puissant. Ils disparaissent pendant trois minutes sous les rouleaux et l'écume avant de refaire surface, sauvés par leur gilet gonflable. "Tu as eu peur pour nous…", dit Pilou en riant à Julien. "J'ai fait un salto avant sur une mousse de quinze mètres… Ça fait partie du jeu, mais content qu'on s'en soit sortis…", philosophe Gautier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.