Victime d'un canular sur Kate, une infirmière se serait suicidée

La victime avait été dupée par deux présentateurs d'une radio australienne, qui s'étaient faits passer pour la reine Elizabeth II et le prince Charles.

Des officiers de police passent devant l\'hôpital King Edward VII, vendredi 7 décembre à Londres (Royaume-Uni), où était hospitalisée Kate Middleton.
Des officiers de police passent devant l'hôpital King Edward VII, vendredi 7 décembre à Londres (Royaume-Uni), où était hospitalisée Kate Middleton. (OLIVIA HARRIS / REUTERS)

EUROPE – Ce qui avait commencé comme une blague n'a plus rien de drôle. Une infirmière anglaise, victime du canular téléphonique d'une radio australienne visant à obtenir des informations sur l'hospitalisation de Kate, a été retrouvée morte vendredi 7 septembre. Le site du Daily Mail (lien en anglais) indique qu'il pourrait s'agir d'un suicide.

Le corps de l'infirmière, Jacintha Saldanha, a été retrouvé peu avant 10h30 (heure de Paris) dans une résidence de Londres, située non loin de l'hôpital King Edward VII où elle travaillait, indique le Daily Mail. L'établissement a confirmé "avec une profonde tristesse" le décès de son employée, "une excellente infirmière respectée et appréciée de ses collègues".

Elle avait transféré l'appel à une de ses collègues

Mardi 4 décembre au matin, cette mère de deux enfants avait été dupée au téléphone par deux présentateurs de la radio australienne Sydney 2Day FM. Ceux-ci s'étaient faits passer pour la reine Elizabeth II et le prince Charles afin d'obtenir des nouvelles de Kate Middleton, hospitalisée dans l'établissement pour des nausées sévères, liées à sa grossesse.

Jacintha Saldanha, croyant avoir affaire à la reine et au prince Charles, a transféré l'appel au service concerné. Une de ses collègues, trompée également, avait alors indiqué aux plaisantins que la duchesse de Cambridge avait "eu une nuit sans incident" et que son état était "stable".

La direction de l'hôpital du roi Edward VII a reconnu qu'une fois la supercherie révélée, une "courte conversation avait eu lieu avec le personnel infirmier". L'hôpital a promis, dans un communiqué, qu'il "allait revoir ses procédures en matière d'appels téléphoniques". On ignore cependant si l'infirmière a été réprimandée ou non par sa direction, et quelle était la nature exacte de la "courte conversation"

Depuis le drame, la vidéo du canular a été retirée par Sydney 2Day FM, mais d'autres versions restent en ligne. Sur sa page Facebook (lien en anglais), la radio a annoncé que les deux auteurs du canular sont interdits d'antenne "jusqu'à nouvel ordre".