Cet article date de plus de dix ans.

Vers le retour au calme à Mayotte

Un accord a été trouvé ; l'intersyndicale et les associations de consommateurs ont annoncé la suspension du mouvement contre la vie chère, débuté voici 44 jours. Elles se félicitent des avancées obtenues sur les prix de la viande de bœuf, du gaz et du sable.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Richard Bouhet AFP)

Fin d'une grève, débutée voici un mois et demi ? Le calme va revenir, à Mayotte. L'intersyndicale, les associations de consommateurs et le "Collectif des citoyens perdus" se sont félicités des avancées obtenues. Trois points de crispation - la viande de bœuf, le gaz et le sable - demeuraient : ils ont été levés.

Pour la viande de bœuf, la société de distribution Sodifram s'est (selon le médiateur) engagée à baisser ses prix de 10%, ce qui permettra de ramener le prix du sac de 10 kg d'avants de bœuf de 47,90 à 43,10 euros et celui des carcasses de 42,90 à 38,60 euros.

Quant au sable, la société ETPC va harmoniser le prix de son sac à Mayotte à 35 euros, sans augmenter le prix de vente du sable à sa carrière de Koungou, qui reste à 29 euros la tonne.

Et pour le gaz, les sociétés Somagaz et Total s'engagent à maintenir les prix de l'accord jusqu'à l'entrée en vigueur de la réglementation des prix du gaz par l'Etat.

Selon le texte de l'accord, ces prix resteront applicables jusqu'en mars 2012, date des premiers versements du RSA. Néanmoins, "des révisions pourront intervenir à compter du 1er janvier, si elles sont strictement justifiées par l'évolution des cours mondiaux de ces produits" .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.